Corée du Nord missile japon tir

LA CORÉE DU NORD PROCÈDE À UN NOUVEAU TIR DE MISSILE EN MER DU JAPON

Ce mercredi 29 novembre au matin, la Corée du Nord a une nouvelle fois provoqué la communauté internationale avec un tir de missile intercontinental à l’altitude inédite, et inquiétante, de 4 500 km. Le tir, qui a terminé sa course en mer du Japon, a été condamné par de nombreuses personnalités politiques, dont le président américain Trump qui a déclaré : « on va s’en occuper« .

Les données de ce nouvel essai balistique de Pyongyang ont de quoi inquiéter la communauté internationale. L’altitude, atteinte par ce missile, dépasse amplement l’ancien « record » de 3 700 km du précédent test. D’après certains experts cités dans les rapports de presse, la portée estimée pourrait être de 13 000 km, soit une véritable menace pour n’importe quelle ville américaine, voire même européenne. Le missile s’est ensuite écrasé dans la zone économique exclusive maritime du Japon. Le secrétaire à la Défense des États-Unis, Jim Mattis, a d’ailleurs précisé que ce nouvel essai représentait « une menace partout dans le monde« . Ce nouveau tir intervient seulement deux mois après le dernier en date, qui avait vu sa trajectoire passer au-dessus du Japon, le 15 septembre 2017. Huit jours à peine après l’inscription de la Corée du Nord sur la liste noire des « États soutenant le terrorisme » par Washington, ce geste apparaît, aux yeux du monde, comme une énième provocation du leader nord-coréen, Kim Jong-un. Une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU se tiendra d’ailleurs ce soir à 21h30 GMT. De nouvelles sanctions pourraient être décidées pour tenter d’isoler totalement la Corée du Nord par un blocus économique complet. La communauté internationale s’efforce de stopper le programme nucléaire nord-coréen qui ne semble vouloir aucunement se séparer de cette arme atomique de dissuasion.

Ce matin, les plus grands dirigeants de ce monde ont condamné le nouveau tir balistique du leader nord-coréen. Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a déclaré à la presse qu’il ne cédera jamais à aucune provocation. « Nous renforcerons notre pression » sur Pyongyang. Emmanuel Macron a diffusé, via un tweet, sa désapprobation totale face à cet essai qu’il a qualifié d' »irresponsable« . « Il renforce notre détermination à augmenter la pression sur Pyongyang et notre solidarité avec nos partenaires« . Alors que la tournée asiatique du président Trump, en novembre, s’était soldée par une impression plutôt positive d’union, ce nouveau missile nord-coréen défie une nouvelle fois la communauté internationale. Maintes fois évoquées, les opérations militaires contre la Corée du Nord pourraient être mises à l’ordre du jour du Conseil de sécurité de l’ONU. Cet ultime recours ne semble pas être une solution unanimement plébiscitée et la liste des sanctions risque, une nouvelle fois, de s’agrandir. Le président Trump s’était montré confiant après la visite chez son homologue à Pékin, lors de ses douze jours de tournée en Asie. Principal soutien économique de la Corée du Nord, la Chine joue plus que jamais un rôle important dans la suite du conflit. Reste à savoir ce qui se cache derrière la déclaration de dirigeant américain : « on va s’en occuper« .

PARTAGEZ AVEC CEUX QUE VOUS AIMEZ !
Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Pinterest
Email
WhatsApp
Print
NE MANQUEZ SURTOUT PAS...
ABONNE-TOI !
QUIZ DU JOUR !
LE JAPON EN UN CLIC

Vous avez besoin d’aide et d’infos ?
Nous sommes justement là pour ça !
Consultez tous nos articles pratiques ou contactez-nous directement si vous n’avez pas encore trouvé ce qu’il vous faut.

ARTICLES

SERVICES

CONTACT

POUR VOTRE CULTURE

les archives du Japon

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX !
RECEVEZ TOUTES LES NEWS DU JAPON !
DERNIERS ARTICLES
GARDONS LA LIGNE !

Des questions ?
Fugujapon vous répond !

FUGUJAPON

〒162-0824
東京都新宿区揚場町2−20
嶋田ビル3F

Copyright © Fugujapon. All Rights Reserved.
Site internet francophone au Japon: France l Belgique l Suisse l Canada l Afrique