LES ZOMBIES À TOKYO

Passionné(e)s du Japon, vous l’êtes peut-être aussi par les zombies, ces créatures maléfiques réchappées de la mort pour venir hanter et dévorer les vivants. Avec un cinéma d’horreur qui ne les a jamais vraiment laissés au fond du trou, les morts-vivants ont toujours été bien présents dans l’imaginaire (ou le quotidien) de leurs admirateurs, et la série au succès planétaire Walking Dead est bien là pour le prouver. Halloween approche à grands pas et on aime le célébrer au Japon plus que nulle part ailleurs, après les États-Unis évidemment. Rien de plus normal dans ces conditions que les morts-vivants les plus acharnés aient choisi Tokyo pour venir effrayer les pauvres gens égarés au fond d’un centre commercial pas totalement désaffecté. Car ils n’ont pas choisi n’importe quel endroit pour exercer leur talent primaire et bestial, un musée !

TOKYO ZOMBIE

Pour reprendre le titre d’un film délirant de 2005 qui se passait à Tokyo, voici ce qu’on pourrait appeler une expérience qui ne vous laissera pas de marbre et qui devrait vous glacer le sang. Situé dans le fameux centre commercial Sunshine City à Ikebukuro, le musée a ouvert ses portes le 21 septembre. Pour profiter d’une expérience optimale, il faut se plonger dans un avenir pas si lointain puisque nous sommes alors en mai 2020, au moment de l’ouverture du Parc Ghibli et juste avant les jeux olympiques de Tokyo. Un virus s’est alors déclenché en Californie et a déjà ravagé le 10ème de la population américaine en trois mois, s’apprêtant à devenir global à l’échelle planétaire. Et pour montrer l’efficacité du vaccin qu’il a développé, le Docteur Aoki, un américano-japonais, a posté une vidéo dans laquelle il se fait volontairement mordre par un zombie. Sans effet sur sa santé puisque son vaccin se révèle la solution contre la propagation du virus mortel. C’est donc en l’honneur de ce brave docteur qui a risqué sa vie pour son art que le musée a été créé.

Bien entendu, l’histoire est un prétexte pour amener les gens à visiter ce qu’ils croient n’être qu’un simple musée. Mais, en plus d’un laboratoire dans lequel il est possible de voir des scientifiques étudier les corps de zombies, l’expérience ne devrait pas s’arrêter là et la suite de la visite devrait vous réserver de sacrés surprises. Car on le sait bien, les histoires de morts-vivants ne se terminent généralement pas très bien… Restez donc sur vos gardes !

LE MUSÉE DE L'HORREUR AU JAPON

Même si vous le préférez chaud, il faudra une bonne dose de sang froid pour aller visiter ce musée pas comme les autres. Beaucoup de visiteurs y ont déjà laissé la peau (ou autre chose) lorsque le premier musée de ce type a ouvert à Osaka pendant l’été 2016. Deux ans plus tôt, les concepteurs du musée de l’horreur avaient déjà imaginé dans la même ville la « Zombie Defense University ». L’évènement, pendant lequel on pouvait apprendre à se défendre contre les attaques de zombies avec des bâtons, des battes de baseball ou des arbalètes, avait déjà attiré plus de 30000 visiteurs désireux d’en découdre avec ces revenants dégoulinants. Les évènements ont tellement de succès au Japon qu’un musée a aussi ouvert à Nagoya en août dernier pour une période très limitée. A croire que les zombies se développent vite au Japon , un pays enclin à ce genre de propagation virale tant la population y est concentrée et dense en certains endroits, mais qu’ils ne restent que pour une durée limitée en place.

Si vous êtes dans les parages au moment d’Halloween, vous serez sans doute le prochain sur leurs listes macabres. D’autant plus que si vous en réchappez, vous voudrez certainement compenser l’énergie que vous avez dépensé à visiter le musée par un bon repas. Sachez alors que les concepteurs ont tout prévu et que, pour rester dans le thème, vous pourrez déguster de délicieuses spécialités telles que smoothie avec oeil de zombie, sérum de lait aux organes internes, oeil de verre servi avec pana cota ou hot-finger, la version zombie du hot-dog. Un repas que vous n’êtes pas prêt d’oublier !

INFORMATIONS DU ZOMBIE MUSEUM

Le « Zombie Museum » possède un site uniquement en japonais mais idéal pour voir les vidéos et les photos relatives à l’évènement. Il ouvert ses portes le jeudi 21 septembre et couvrira toute la période d’Halloween pour les refermer sur les derniers survivants le 5 novembre. Il est ouvert tous les jours en soirée de 18h à 22h au 60ème étage du bâtiment Sunshine City. C’est une des plus grandes attractions du quartier d’Ikebukuro visible de très loin et connu pour son « Pokemon Center », « J’World », parc d’attractions sur l’univers des manga et anime (One Piece, Naruto et Dragon Ball), son observatoire Sky Circus et son aquarium. Les billets peuvent s’acheter dans les konbini Family Mart ou au premier étage, à l’entrée du bâtiment.

Le prix pour un adulte est de 1200 yens (2200 yens si vous préférez mourir de peur en couple) et 900 yens pour les étudiants (ou 1700 yens en couple). Il est inutile de préciser que ce musée est interdit aux enfants pour des raisons évidentes, et la direction a fixé l’âge de 12 ans pour en autoriser l’accès. Avec une telle visite, il est à parier que vous reviendrez complètement changé et à tout jamais métamorphosé de votre visite du Japon, dans le bon ou dans le mauvais sens. A vous de voir !

Photo d’illustration : sunshinecity.co.jp (horror sunshine, sky circus)

PARTAGEZ AVEC CEUX QUE VOUS AIMEZ !
Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Pinterest
Email
WhatsApp
Print
NE MANQUEZ SURTOUT PAS...
ABONNE-TOI !
QUIZ DU JOUR !
LE JAPON EN UN CLIC

Vous avez besoin d’aide et d’infos ?
Nous sommes justement là pour ça !
Consultez tous nos articles pratiques ou contactez-nous directement si vous n’avez pas encore trouvé ce qu’il vous faut.

ARTICLES

SERVICES

CONTACT

POUR VOTRE CULTURE

les archives du Japon

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX !
RECEVEZ TOUTES LES NEWS DU JAPON !
DERNIERS ARTICLES
GARDONS LA LIGNE !

Des questions ?
Fugujapon vous répond !

FUGUJAPON

〒162-0824
東京都新宿区揚場町2−20
嶋田ビル3F

Copyright © Fugujapon. All Rights Reserved.
Site internet francophone au Japon: France l Belgique l Suisse l Canada l Afrique