PLACE AUX OUTSIDERS AU TOURNOI DE SUMO DE NAGOYA

Dimanche 8 juillet 2018 a débuté à Nagoya, le Nagoya Basho, l’un des 6 grands tournois, les honbasho, de sumo se déroulant chaque année au Japon. Pendant quinze jours, les rikishi (sumotori) s’affrontent à compter d’un match par jour. Le vainqueur est celui qui, au quinzième jour, totalise le plus de victoires. À l’aube du septième jour un participant est seul en tête.

NAGOYA BASHO 2018, OU LA CHUTE DES GRANDS

Après six journées, l’information principale de la compétition est l’absence de tous les yokozuna, le plus haut rang dans la hiérarchie du sumo, à l’aube du septième jour. Au nombre de trois sur le banzuke, le classement établi avant chaque compétition, publié le 25 juin, il n’en reste donc plus aucun. Si le Japonais Kisenosato a déclaré forfait avant même le début du tournoi, cette première semaine a vu les abandons des Mongols Hakuho et Kakuryu. Hakuho, qui en 2018 n’est plus que l’ombre de lui-même, enchaîne en effet les abandons comme lors du tournoi de janvier ou annulation comme au Osaka Basho. Son retour lors du tournoi d’été en mai lors duquel il a aligné 11 victoires pour 4 défaites laissait espérer un retour en forme du grand champion. Malheureusement, blessé au genou droit, Hakuho a annoncé qu’il abandonnait cette compétition juste avant son match de mercredi.

Le second yokozuna mongol, Kakuryu, partait quant à lui grand favori dans ce tournoi. Blessé et absent des deux derniers tournois de 2017, il a repris en janvier 2018 affichant 11 victoires pour 4 défaites : score d’autant plus honorable pour un retour qu’il a enchaîné 10 victoires consécutives lors des dix premières journées, ne s’effondrant que sur les cinq dernières. Revenu à son meilleur niveau, il a ensuite remporté consécutivement le Haru Basho en mars à Osaka puis le Natsu Basho en mai à Tokyo. Mais en ce mois de juillet, après trois journées victorieuses il a été défait mercredi et jeudi. Vendredi, il a alors annoncé son retrait pour cause de blessure au coude. L’absence des trois yokozuna est une fabuleuse opportunité pour les rikishi de rangs inférieurs d’essayer de remporter le tournoi, et notamment les trois ozeki (deuxième rang dans la hiérarchie du sumo) engagés: Goeido, Takayasu et le nouveau promu Tochinoshin.

MITAKEUMI, L'OUTSIDER SURPRISE

Goeido, blessé lors des dernières journées du Natsu Basho, a néanmoins débuté son tournoi de la même façon qu’il avait clos le précédent : par une défaite surprise contre le maegashira Shodai (qui a perdu tous ses autres combats depuis). Il s’est néanmoins repris et affiche quatre victoires pour deux défaites. Autre ozeki, le rikishi d’origine philippine Takayasu affiche un résultat semblable de quatre victoires pour deux défaites. Mais tous les regards étaient en réalité tournés vers le Géorgien Tochinoshin, nouvellement promu au rang de ozeki après son début de saison en fanfare.
Et il n’a pas déçu lors de ses premières journées en enchaînant cinq victoires d’affilée, abordant la journée de vendredi en tête aux cotés du sekiwake (troisième rang) Mitakeumi. Malheureusement, lors du combat de vendredi, alors qu’il semblait prendre la mesure de son adversaire, le komusubi (quatrième rang) Tamawashi, il s’est fait projeter à terre avant de pouvoir le pousser hors champ. Et samedi matin, stupeur, il annonçait même son abandon du tournoi pour une blessure au pied.

L’abandon de Tochinoshin laisse donc le sekiwake Mitakeumi seul en tête du tournoi à l’aube du septième jour avec six victoires. Mitakeumi, 25 ans, est natif de Nagano. Il est devenu professionnel fin 2015 mais s’est fait connaître du grand public en janvier 2017 lorsqu’il a battu dans le même tournoi deux yokozuna (Harumafuji et Kakuryu) et un ozeki (Goeido) alors que lui-même n’était que maegashira. Cette performance lui valut deux prix spéciaux. Seul rikishi en 2017 à faire six kachi-koshi (avoir plus de victoires que de défaites) lors des six tournois, il est néanmoins rétrogradé komusubi suite à sa mauvaise performance lors du tournoi de Osaka en mars 2018. Affichant un nouveau kachi-koshi au tournoi d’été en mai, il est repositionné sekiwake dans le banzuke de juin. S’il venait à remporter le tournoi, une promotion au rang de ozeki serait envisageable. Mais la compétition est ouverte et il reste encore neuf jours.

PARTAGEZ AVEC CEUX QUE VOUS AIMEZ !
Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Pinterest
Email
WhatsApp
Print
NE MANQUEZ SURTOUT PAS...
ABONNE-TOI !
QUIZ DU JOUR !
LE JAPON EN UN CLIC

Vous avez besoin d’aide et d’infos ?
Nous sommes justement là pour ça !
Consultez tous nos articles pratiques ou contactez-nous directement si vous n’avez pas encore trouvé ce qu’il vous faut.

ARTICLES

SERVICES

CONTACT

POUR VOTRE CULTURE

les archives du Japon

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX !
RECEVEZ TOUTES LES NEWS DU JAPON !
DERNIERS ARTICLES
GARDONS LA LIGNE !

Des questions ?
Fugujapon vous répond !

FUGUJAPON

〒162-0824
東京都新宿区揚場町2−20
嶋田ビル3F

Copyright © Fugujapon. All Rights Reserved.
Site internet francophone au Japon: France l Belgique l Suisse l Canada l Afrique