fugu japon poisson poison menace danger

DES POISSONS FUGU MENACENT LA VILLE JAPONAISE DE GAMAGORI

Lundi 15 janvier 2017, cinq Yoritofugu, des poissons fugu, ont été vendus sans le retrait préalable des parties toxiques. Cette affaire est prise très au sérieux par les autorités locales de la ville de Gamagori. Un système d’alerte a même été enclenché pour prévenir du danger encouru. En effet, déguster du poisson fugu mal préparé peut entraîner de graves problèmes de paralysie des nerfs-moteurs et, dans certains cas, l’arrêt respiratoire du consommateur malchanceux.

Dans la ville de Gamagori, à une heure de train au sud de Nagoya, le supermarché Yatsuya (スーパー「タツヤ」) a mis en vente, par erreur, cinq poissons fugu toxiques. Les cinq barquettes de fugu incriminées ont été vendues à des clients avec le foie, très toxique à cause de la tétrodotoxine, encore présent. Habituellement, les fugu, que l’on trouve sur les étals, sont préparés et nettoyés, pour qu’aucun danger ne plane lors de sa consommation. Trois des cinq barquettes vendues par le supermarché ont été localisées et le contenu des deux autres a été consommé par des clients qui n’ont, fort heureusement, présenté aucun symptôme allant dans le sens d’un empoisonnement.

LES DANGERS DU FUGU AU JAPON

Le fugu, ou poisson-globe, est un poisson consommé au Japon comme un mets très apprécié des amateurs de sashimi et d’agemono (cuisson par friture). Pourtant, le fugu sauvage, différent du fugu d’élevage, en lui-même est une véritable menace pour la santé de l’homme. Le foie, les ovaires ou encore les intestins contiennent un poison extrêmement toxique, appelé la tétrodotoxine. Cette neurotoxine, produite par le fugu, a la désastreuse particularité de ne pas avoir d’antidote. Elle paralyse alors les muscles du consommateur jusqu’à l’arrêt respiratoire de ce dernier, dans le pire des cas, dans un délai de quatre à six heures après l’ingestion de la partie empoisonnée du fugu. La vente de ce poisson au Japon est fortement surveillée pour la sécurité sanitaire de la population.

Au Japon, les restaurants, avec du fugu au menu, et leur chef, doivent disposer d’une licence accordée par l’Etat pour préparer ce poisson pourtant raffiné. Selon une loi toujours en vigueur, l’empereur du Japon n’a d’ailleurs aucunement le droit d’en consommer, pour sa sécurité. La réglementation très stricte autour du fugu permet d’éviter, au mieux, les graves désagréments causés par son poison, même si les cas mortels sont plutôt rares. Le ministère de la Santé japonais recense tout de même des dizaines de personnes souffrant d’effets secondaires par an. Gare au fugu !

PARTAGEZ AVEC CEUX QUE VOUS AIMEZ !
Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Pinterest
Email
WhatsApp
Print
NE MANQUEZ SURTOUT PAS...
ABONNE-TOI !
QUIZ DU JOUR !
LE JAPON EN UN CLIC

Vous avez besoin d’aide et d’infos ?
Nous sommes justement là pour ça !
Consultez tous nos articles pratiques ou contactez-nous directement si vous n’avez pas encore trouvé ce qu’il vous faut.

ARTICLES

SERVICES

CONTACT

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX !
RECEVEZ TOUTES LES NEWS DU JAPON !
DERNIERS ARTICLES
GARDONS LA LIGNE !

Des questions ?
Fugujapon vous répond !

FUGUJAPON

〒162-0824
東京都新宿区揚場町2−20
嶋田ビル3F

Copyright © Fugujapon. All Rights Reserved.
Site internet francophone au Japon: France l Belgique l Suisse l Canada l Afrique