TANABATA MATSURI

Le Tanabata Matsuri est le festival qui célèbre les étoiles et pendant lequel les vœux deviennent réalité. Il se tient normalement le 7 juillet. Ce matsuri provient des traditions de Obon et trouve ses origines dans la fête des étoiles, célébrée en Chine sous le nom de Qixi (ou Saint Valentin chinoise). Plusieurs versions existent mais, selon la légende, pour la faire revenir avec eux dans le monde des dieux, les parents de Orihime ont mis une barrière insurmontable entre leur fille et un simple mortel, Hikoboshi. Après qu’ils soient tombés amoureux, elle avait en effet quitté le monde des dieux pour pouvoir se marier avec lui. Mais devant leur tristesse et les pleurs des deux enfants qu’ils ont eu de leur union et qui sont restés avec leur père, les parents-dieux ont accordé à leur fille le droit de passer la rivière infranchissable symbolisant les deux mondes pour les retrouver une fois par an. Et suivant l’ancien calendrier lunaire chinois, la septième nuit du septième mois est le seul moment de l’année où les étoiles Vega (la cinquième la plus brillante vue de la terre) et Altaïr (la douzième), symbolisant les amants, peuvent se rencontrer sans être séparés par la Voie Lactée, représentant cette rivière infranchissable.

C’est l’un des cinq festivals traditionnels japonais à prendre sa source en Chine et à avoir été observé par l’ancienne court impériale. C’est à la période Edo (1603-1868) qu’est née la coutume selon laquelle les Japonais, qui peuvent porter le yukata, la version plus légère du kimono pour l’été, écrivent leur vœu sur un bout de papier appelé tanzaku et l’accrochent sur les branches ou les feuilles de bambou dans l’espoir qu’il se réalise, comme on peut voir à la 45ème seconde de la vidéo. Et pour se faire, l’arbre ainsi décoré de milliers de vœux, pouvant prendre la forme de poèmes, est à la fin du festival jeté dans un fleuve ou brûlé. Cette fête qui peut être aussi célébrée le 7 août selon les régions en raison d’une lecture différente de l’ancien calendrier lunaire chinois met en avant le talent artistique des Japonais avec les milliers de décorations toutes plus colorées les unes que les autres qui flottent au vent. Et comme dans tout matsuri au Japon, c’est aussi l’occasion de voir des chars, des danses traditionnelles au son des taiko, ce gros tambours que l’on voit en fin de vidéo, et de goûter à toutes sortes de spécialités. Le festival que vous voyez en vidéo a été filmé à Tokyo, Taito-ku mais il y en a partout au Japon. Ils attirent chaque année des millions de visiteurs.

PARTAGEZ AVEC CEUX QUE VOUS AIMEZ !
Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Pinterest
Email
WhatsApp
Print
NE MANQUEZ SURTOUT PAS...
ABONNE-TOI !
QUIZ DU JOUR !
LE JAPON EN UN CLIC

Vous avez besoin d’aide et d’infos ?
Nous sommes justement là pour ça !
Consultez tous nos articles pratiques ou contactez-nous directement si vous n’avez pas encore trouvé ce qu’il vous faut.

ARTICLES

SERVICES

CONTACT

POUR VOTRE CULTURE

les archives du Japon

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX !
RECEVEZ TOUTES LES NEWS DU JAPON !
DERNIERS ARTICLES
GARDONS LA LIGNE !

Des questions ?
Fugujapon vous répond !

FUGUJAPON

〒162-0824
東京都新宿区揚場町2−20
嶋田ビル3F

Copyright © Fugujapon. All Rights Reserved.
Site internet francophone au Japon: France l Belgique l Suisse l Canada l Afrique