BIÈRE SAPPORO : MARQUEUR ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU DÉVELOPPEMENT D'HOKKAIDO

Ce n’est un secret pour personne, le marché de la bière au pays du Soleil-Levant se porte à merveille. En 2016, le volume global de la production dans l’archipel s’élevait à 5.352.000 kilolitres, faisant du Japon le 7ème pays producteur de bière au monde. Ce succès économique est à mettre sur le compte de grandes marques nippones qui ont su prospérer dans ce domaine. L’histoire de la bière Sapporo, née dans la ville éponyme, a d’ailleurs une saveur toute particulière et pourtant méconnue. Le développement de cette marque est intimement lié à celui de l’île d’Hokkaido.

LE DÉVELOPPEMENT D'HOKKAIDO : LE POINT DE DÉPART

La quatrième île principale du Japon possède une histoire très personnelle et unique vis-à-vis de l’archipel. Appartenant au peuple Ainu, indigènes du nord du pays, Hokkaido ne fut rattachée au Japon officiellement qu’en 1869, lors de la restauration de Meiji. Le peuple Ainu n’ayant aucun langage écrit et possédant des coutumes et un folklore à l’opposé des standards imposés par l’Empereur à cette époque, le développement d’Hokkaido fut rapidement une priorité pour le système en place. Commença alors, dès 1869, une phase importante d’occidentalisation des terres d’Hokkaido. Une occidentalisation planifiée et désirée, qui donnera naissance à un projet assez unique en son genre au Japon : 78 personnes étrangères, aux compétences variées, furent invitées à Hokkaido pour y enseigner leurs connaissances au peuple local. 48 Américains, 4 Allemands et 1 Français firent partie de ce programme de développement. Et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’on peut ressentir une ambiance européenne ou américaine lors d’un séjour sur l’île. L’héritage de cette période clé a donné naissance à des repères occidentalisés à travers Hokkaido, facilement repérables par la clientèle touristique étrangère. A cette époque, on y crée des villes, des usines et on y développe l’agriculture selon les capacités des invités étrangers. C’est le point de départ de la naissance de la bière au Japon, grâce à Sapporo.

LES PRÉMICES DE LA PRODUCTION DE BIÈRE AU JAPON

Le point de départ de la production de ce breuvage en terre nippone est dû à un seul homme : Nakagawa Seibei. Aventurier de son époque, alors qu’il était interdit de le faire, Nakagawa-san quitta le Japon à 17 ans pour l’Europe. Lors d’un long séjour en Allemagne, on lui enseigna les techniques de brassage artisanal, indispensables à la production de la bière. De retour au Japon en 1876, à Sapporo, Nakagawa-san devient alors le premier maître brasseur du pays. L’aventure de la bière Sapporo pouvait commencer.

Le choix de la ville de Sapporo n’était absolument pas un hasard. Tokyo aurait pu être un choix judicieux et central, mais l’île d’Hokkaido avait, en sa possession, de nombreux jokers pour le brassage de la bière. L’environnement de Sapporo était de qualité et fournissait des conditions parfaites : une belle eau de montagne, un climat doux l’été et froid l’hiver, et une terre fertile. Autant l’Allemagne fut une alliée de choix pour les techniques de brassage, autant les Américains ont apporté  leur connaissance approfondie de l’agriculture, spécialement de la culture du houblon. L’importation était une solution envisagée, mais l’idée globale de ce programme était de devenir autonome au maximum et de produire local. Hokkaiko démarra sa propre culture d’orge en 1871 et d’houblon en 1872.

C’est ainsi qu’en 1876 est créée la première brasserie du Japon sous le nom de Sapporo. Après des années de recherches, d’enseignements et d’apprentissage, la compagnie était enfin habilitée à commencer la production du breuvage tant rêvé. Et c’est en juin 1877 qu’est produite la toute première bière du Japon. Il y a 140 ans.

DE LA PRODUCTION ARTISANALE À LA GRANDE DISTRIBUTION

Une fois la production lancée, les diverses évolutions liées à une future grande compagnie pouvaient s’amorcer. Les premières turbulences furent à mettre sur le compte de la propriété de la bière Sapporo. A son lancement officiel, la marque appartenait au gouvernement japonais, qui avait entrepris ce grand programme de développement d’Hokkaido. En 1886, c’est au tour du gouvernement de l’île, fraîchement fondé, d’obtenir les droits de la marque. Une année à peine plus tard, elle sera vendue à trois hommes d’affaires japonais qui en feront une entreprise privée. Un ingénieur allemand sera alors choisi pour être en charge de la production de la bière de 1887 à 1894. La touche allemande est une des bases de la fabrication de la bière Sapporo. Encore aujourd’hui, l’héritage est très présent. Le succès fut immédiat et une seconde usine ouvrira ses portes dans la capitale nippone en 1890.

En 1906, trois grandes compagnies se partagent le marché de la bière au Japon : Ebisu, Sapporo et Asahi. Ce qui aurait pu devenir une concurrence féroce sur un marché en pleine expansion s’est transformé en une association des trois entreprises pour en créer une unique du nom de Dai Nippon Beer KK. Cette nouvelle compagnie permettait ainsi de mutualiser les efforts de distribution des trois membres. Les forces étant liées, l’exportation devenait l’étape clé d’un développement éclair. 1914 marque le départ de l’exportation des bières japonaises pour l’Europe, l’Asie et l’Afrique. La geisha devient un symbole visuel pour les étiquettes des bouteilles. Le succès planétaire était en marche.

Entre innovations, inventions et prises de risque, le début du 20ème siècle fut riche en rebondissements pour ces trois marques. Sapporo concevra un soda en 1909 (Napolin, toujours commercialisé sur l’île). La marque tentera une association avec Ebisu (Nippon Beer Company), mais redeviendra indépendante en 1956 après un retour sur l’île. C’est en 1964 que la marque fonde l’entité que l’on connaît aujourd’hui : Sapporo Beer Company.

UNE MOITIÉ DE SIÈCLE NOVATRICE POUR LE PAYSAGE DE LA BIÈRE AU JAPON

Innovante dès sa création, avec la première bière japonaise, la bière Sapporo devient aussi support des technologies et des évolutions de produits pour offrir, aux consommateurs, des expériences qui lui apporteront un succès commercial assuré. Une entreprise grandit avec les innovations de son époque et Sapporo ne manquera pas d’y goûter tout au long de son développement. La canette fait son apparition au Japon pour la bière en 1959 au prix de 75 centimes de yen. En 1975, c’est la production de la bière pression qui débute sur Hokkaido. Fait marquant de la pensée de l’époque, la bière n’était destinée au marché de la pression qu’en été, les dirigeants estimant que l’hiver était trop rude pour en consommer. En 1977, c’est la technique de la bière pression embouteillée qui envahit le Japon. Mais c’est en 1980 que la Sapporo Beer Company entre dans la cour des grandes entreprises internationales : les premières bières arrivent sur le riche marché américain via Los Angeles. Continuer de grandir était et est toujours le leitmotiv de la compagnie.

Le développement de la première bière japonaise à Hokkaido a façonné une partie du visage de cette île jusqu’à aujourd’hui encore. Evolution sociale et économique d’une terre qui n’appartient au Japon que depuis 150 ans, l’histoire fascinante de cette bière est à retrouver au Musée de la bière Sapporo au cœur de la ville éponyme. La visite de ce lieu est hautement recommandée pour en savoir plus sur cette bière, cette marque et les chroniques de ce breuvage au Japon. Il vous sera possible alors de goûter à certaines bières, uniquement brassées au sein du musée, dans les anciens locaux de brique rouge. Des bières introuvables ailleurs qui raviront les amateurs de bières des quatre coins du globe. 

PARTAGEZ AVEC CEUX QUE VOUS AIMEZ !
Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Pinterest
Email
WhatsApp
Print
NE MANQUEZ SURTOUT PAS...
ABONNE-TOI !
QUIZ DU JOUR !
LE JAPON EN UN CLIC

Vous avez besoin d’aide et d’infos ?
Nous sommes justement là pour ça !
Consultez tous nos articles pratiques ou contactez-nous directement si vous n’avez pas encore trouvé ce qu’il vous faut.

ARTICLES

SERVICES

CONTACT

POUR VOTRE CULTURE

les archives du Japon

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX !
RECEVEZ TOUTES LES NEWS DU JAPON !
GARDONS LA LIGNE !

Des questions ?
Fugujapon vous répond !

FUGUJAPON

〒162-0824
東京都新宿区揚場町2−20
嶋田ビル3F

Copyright © Fugujapon. All Rights Reserved.
Site internet francophone au Japon: France l Belgique l Suisse l Canada l Afrique