LE ROBOT CHIEN JAPONAIS RENIFLEUR DE PIEDS

Un robot prenant l'apparence d'un adorable petit chien appelé Hana-Chan a été créé par des Japonais pour identifier les mauvaises odeurs et évaluer l'état sanitaire des pieds. Les robots ont été créés pour aider l'homme dans des tâches qu'il ne peut pas accomplir et le Japon est réputé pour être un pays très développé et attaché à l'intelligence artificielle. Il est aussi connu pour son attachement à une hygiène irréprochable et les odeurs fortes émanant des pieds, par exemple, sont à proscrire, surtout lorsqu'on doit se déchausser plusieurs fois par jour. Ainsi, Hana-Chan arrive à point nommé pour aider ces pauvres Japonais aux odeurs un peu trop indélicates à surmonter l'épreuve difficile du regard de l'autre. 

HANA-CHAN LE CHIEN-ROBOT ANTI ODEURS

Une jeune société japonaise, en collaboration avec l'institut technique de Kitakyushu, a ainsi trouvé la solution à la gêne occasionnée par les mauvaises odeurs des pieds en imaginant Hana-Chan. Le petit robot d'une quinzaine de centimètres de long représente un chiot adorable dont la particularité est d'avoir un flair très développé. "hana" signifie d'ailleurs "nez" en japonais (ce mot signifie également "fleur" mais le Kanji utilisé est différent). Et "chan" est un suffixe amical que l'on met à la fin du prénom d'un enfant, d'une femme ou d'un animal domestique au Japon, mais également pour le côté affectueux et kawaii. Hana-Chan est donc un robot personnalisé et une peluche très mignonne dont le seul désir dans la vie est de vous faire sentir mieux !

Le principe est très simple. Dès qu'il repère un pied, il s'approche de lui, baisse la tête pour être au plus près de la peau ou de la chaussette et renifle. Grâce à des mécanismes intégrés à sa truffe, il identifie la teneur des odeurs, à savoir si elles sont bonnes, convenables ou mauvaises. Et au bout de quelques secondes, il rend son verdict. Les concepteurs ne lui ont pas donné la faculté d'aboyer mais c'est tout comme et il n'y a pas besoin de grandes explications pour comprendre. Ainsi, selon la concentration des bactéries, la réaction du chiot est hilarante. Elle pourra aller de l'état de réel plaisir, avec des mouvements de joie et sa petite queue qui remue, à un état de satisfaction correcte (s'il s'assied ou se met accroupi) jusqu'à l'état critique, son évanouissement. Autant dire que dans cette dernière phase, mieux vaut prendre une douche de toute urgence et aller acheter des chaussettes neuves.

 

PREMIÈRE VERSION DE LA PETITE PELUCHE EN PLEIN ACTION

L'IMPORTANCE DE L'HYGIÈNE AU JAPON

Les Japonais sont très sensibles à l'image qu'ils renvoient et sont parfois prêts à tous les artifices pour dissimuler ce qui gêne. Il en va ainsi du masque par exemple qui, entre autres utilisations, peut juste être utilisé pour cacher un bouton disgracieux sur le nez. Les marques de transpiration peuvent être mal perçues également et dans un pays où le taux d'humidité est très important, il est parfois difficile de cacher les traces de sueur sous les aisselles ou le visage. Néanmoins, ils parviennent à trouver la solution à coup de sous-vêtements adaptés, de lingettes parfumées ou de petites serviettes rangées dans le sac ou la poche pour dissimuler l'objet du délit, la goutte de sueur de trop. 

Pour effacer les odeurs, c'est une autre histoire car, malgré ce sens de l'éthique et du parfait sur soi, et contrairement aux Occidentaux qui ont tendance à en abuser, les Japonais font un usage modéré des déodorants et des parfums. Chose d'autant plus intéressante sachant que traditionnellement on se déchausse plusieurs fois dans la journée au Japon, dans les maisons, au travail parfois, dans certaines boutiques et restaurants aussi. Imaginez-vous rendre visite à des amis et ressentir la gêne toute la soirée à cause d'odeurs peu agréables qui remontent de dessous la table. Ou passer toute une journée à un tournoi de sumo avec vos odeurs qui incommodent les gens autour de vous (les gens doivent se déchausser s'ils vont dans les boxes). 

Pour ne rien arranger à l'histoire, les journées de travail peuvent être très longues au Japon, obligeant parfois les salariés à rester dormir sur place après les heures supplémentaires qu'ils accomplissent régulièrement. Ainsi, comme on ne fait jamais comme les autres au pays du soleil levant, il a fallu trouver une solution pour permettre aux Japonais de garder la tête haute en prévenant et/ou soignant les mauvaises odeurs.

 

A l'instar de Pepper qui accueille et renseigne les clients tout en prenant l'habit de moine bouddhiste, voici un robot qui devrait divertir les Japonais et les aider dans leur vie quotidienne. La version la plus aboutie de Hana-Chan sera un peu différente et équipée d'un déodorant pour permettre de pallier aux situations les plus critiques. Il devrait être commercialisé au printemps prochain au Japon, pour un prix estimé aux alentours de 1000 euros. Reste à savoir si les Japonais seront prêts à mettre autant d'argent dans un tel jouet électronique, aussi évolué et mignon soit-il, là où une simple application de déodorant peut prévenir et résoudre tous les problèmes.

Photo d'illustration : capture YouTube NextTechnology

PARTAGEZ AVEC CEUX QUE VOUS AIMEZ !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Pinterest
Email
WhatsApp
Print

NE MANQUEZ SURTOUT PAS...

ABONNE-TOI !

QUIZ DU JOUR !

LE JAPON EN UN CLIC

Vous avez besoin d’aide et d’infos ?
Nous sommes justement là pour ça !
Consultez tous nos articles pratiques ou contactez-nous directement si vous n’avez pas encore trouvé ce qu’il vous faut.

ARTICLES

SERVICES

CONTACT

POUR VOTRE CULTURE

les archives du Japon

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX !

RECEVEZ TOUTES LES NEWS DU JAPON !

DERNIERS ARTICLES

GARDONS LA LIGNE !

Des questions ?
Fugujapon vous répond !

FUGUJAPON

〒162-0824
東京都新宿区揚場町2−20
嶋田ビル3F

Copyright © Fugujapon. All Rights Reserved.
Site internet francophone au Japon: France l Belgique l Suisse l Canada l Afrique