BON APPÉTIT EN JAPONAIS ITADAKIMASU VS MESHIAGARIMASU

Dire bon appétit en japonais pourrait se résumer avec deux verbes relativement proches: itadakimasu et meshiagarimasu. Le problème qui se pose ici pour beaucoup de personnes qui apprennent la langue japonaise est la compréhension et l'utilisation de ces mots étrangers. L'un ressemble particulièrement à notre "bon appétit" français dans sa définition mais n'est pas beaucoup utilisé lors des repas. L'autre est au contraire employé à toutes les sauces, au restaurant, dans un café ou lorsque l'on s’apprête simplement à consommer un aliment (gâteau, entrée, dessert, plat principal, friandise, etc.) mais ne correspond pas au fait de souhaiter à quelqu'un de passer un agréable moment culinaire.

ITADAKIMASU & MESHIAGARIMASU

Nous allons donc vous expliquer schématiquement et le plus simplement possible le sens le plus commun et le plus répandu du verbe itadakimasu afin que vous puissiez le comprendre et l’utiliser correctement. Nous allons également vous parler du verbe meshiagarimasu qui est un peu le frère caché de itadakimasu.

Les points importants

Itadakimasu et meshiagarimasu sont des verbes qui se conjuguent. En regardant dans le dictionnaire et dans le manuel "minna no nihongo II" (Traduction et notes grammaticales), vous trouverez les définitions suivantes pour le verbe itadakimasu :

MANGER
BOIRE
BÉNÉFICIER DE
RECEVOIR
ÊTRE COUVERT

L’utilisation la plus courante des verbes itadakimasu et meshiagarimasu est : MANGER (tabemasu) et BOIRE (nomimasu)

La forme du respect en japonais

Itadakimasu et meshiagarimasu sont utilisés le plus souvent pour dire MANGER et BOIRE. Ce sont des verbes de respect. La forme simple de ces deux verbes est donc tabemasu (manger) et nomimasu (boire). La forme globale de respect utilisée s’appelle le keigo. itadakimasu utilise le kenjoogo et meshiagarimasu utilise le sonkeigo.

Keigo: kenjoogo et sonkeigo

Vous devez connaître les 2 points suivants :

  • Le KENJOOGO est utilisé pour parler de soi avec humilité et pour témoigner son respect envers son interlocuteur.
  • Le SONKEIGO est utilisé pour parler d’une personne avec respect et pour parler à une personne avec respect.

En clair

  • Utilisez ITADAKIMASU pour vous-même.
  • Utilisez MESHIAGARIMASU pour une autre personne que vous.

UTILISER LES VERBES NIPPONS

Dans ces deux exemples, le sens est exactement le même. La différence est que Marc doit respecter son directeur en utilisant le keigo.

 

EXEMPLE 1 :

Marc demande quelque chose à son directeur. Il doit alors utiliser le sonkeigo pour témoigner son respect. En revanche, le directeur n’a pas besoin d’utiliser le keigo car son rang social est plus élevé que son interlocuteur.

MARC : pan o meshiagarimasuka ? (Est-ce que vous allez manger le pain ?)
MR LE DIRECTEUR : Hai, tabemasu. (Oui, je vais le manger.)

 

EXEMPLE 2 :

Le directeur demande quelque chose à Marc. Il n’utilise pas le keigo car son rang social est plus élevé que son interlocuteur. En revanche, Marc doit répondre avec respect et humilité à son supérieur en utilisant le kenjoogo.

MR LE DIRECTEUR : pan o tabemasuka ? (Est-ce que vous allez manger le pain ?)
MARC : Hai, itadakimasu. (Oui, je vais le manger.)

 

IMPORTANT :

  • Itadakimasu est très souvent utilisé en-dehors des conversations. Donc, en-dehors d’une "vraie conversation", tout le monde au Japon dit itadakimasu avant de manger !
  • Si vous voulez souhaiter un bon appétit à quelqu’un (à la française), vous direz simplement: "omeshiagari kudasai" ou "meshiagare".

RÉCAPITULATIF

Le sens le plus commun de itadakimasu
TABEMASU (manger), NOMIMASU (boire) et MORAIMASU (recevoir)

Le sens le plus commun de meshiagarimasu
TABEMASU (manger) et NOMIMASU (boire)

Souhaiter un bon appétit à quelqu’un
OMESHIAGARI KUDASAI ou MESHIAGARE

Faire savoir que vous allez manger
ITADAKIMASU

Utiliser les verbes manger et boire (dans une conversation concernant une autre personne que vous et avec respect)
MESHIAGARIMASU

Utiliser les verbes manger et boire (dans une conversation lorsque vous parlez de vous avec respect et humilité)
ITADAKIMASU

"Pour une meilleure utilisation de ces verbes, nous vous conseillons de bien apprendre et connaître la conjugaison japonaise."

ET POUR BIEN DÉMARRER L'APPRENTISSAGE DU JAPONAIS

Si vous souhaitez apprendre le japonais correctement, avoir de bonnes bases ainsi qu’avoir les bonnes définitions, nous vous conseillons d’utiliser les manuels officiels japonais. Au Japon, la quasi-totalité des écoles utilise les manuels MINNA NO NIHONGO pour apprendre le japonais aux étrangers. Ce manuel est également disponible en France et nous vous indiquons les codes ISBN dans l'un de nos articles traitant ce sujet afin que vous puissiez vous le procurer facilement. Nous vous conseillons également d’utiliser un vrai dictionnaire français / japonais (papier et/ou électronique) pour trouver vos définitions de mots.

SOURCES

DICTIONNAIRE
Dictionnaire Assimil français / japonais (format papier) ; ISBN : 978-27005-0601-5

MANUEL
Minna no nihongo II, Traduction et formes grammaticales ; ISBN : 978-4-88319-138-3 COO81

PARTAGEZ AVEC CEUX QUE VOUS AIMEZ !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Pinterest
Email
WhatsApp
Print

NE MANQUEZ SURTOUT PAS...

ABONNE-TOI !

QUIZ DU JOUR !

LE JAPON EN UN CLIC

Vous avez besoin d’aide et d’infos ?
Nous sommes justement là pour ça !
Consultez tous nos articles pratiques ou contactez-nous directement si vous n’avez pas encore trouvé ce qu’il vous faut.

ARTICLES

SERVICES

CONTACT

POUR VOTRE CULTURE

les archives du Japon

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX !

RECEVEZ TOUTES LES NEWS DU JAPON !

DERNIERS ARTICLES

GARDONS LA LIGNE !

Des questions ?
Fugujapon vous répond !

FUGUJAPON

〒162-0824
東京都新宿区揚場町2−20
嶋田ビル3F

Copyright © Fugujapon. All Rights Reserved.
Site internet francophone au Japon: France l Belgique l Suisse l Canada l Afrique