NOËL AU JAPON

La question de savoir comment les Japonais célèbrent Noël est une question qui intéressent fréquemment les étrangers. Même si cette fête conserve éminemment un caractère religieux en Occident, il n’en est rien au Japon où, bien que le catholicisme soit présent depuis le XVIème siècle, une très fine couche de la population (entre 1 et 2 %) se déclare de cette confession, au profit du bouddhisme et du shintoïsme. Noël, dont les origines de la célébration remonterait au début du XIXème siècle, se marque bien au Japon mais en tant que fête occidentale que les Japonais ont su détourner pour en faire une fête bien particulière et tout aussi enthousiasmante.

UN REPAS DE FÊTE ORIGINAL POUR CÉLÉBRER NOËL

La fête du poulet frit

Voici un bel exemple d’une pratique devenue coutume et même tradition. Les Occidentaux présents au Japon dans les années 70 n’avaient que la chaîne KFC pour se procurer un aliment qui ressemblait à de la dinde et célébrer Noël à leur manière. Avec un premier restaurant ouvert en 1970 à Nagoya, la chaîne américaine avait su se servir de ce nouvel engouement pour le pilon de poulet (celui qui ressemble le plus à la dinde telle qu’elle est consommée par les Américains) comme d’un élément marketing imparable pour imposer leur repas comme la référence pour Noël dans l’archipel. KFC en est même venu à proposer de vrais menus, avec salade, dessert et boisson, le Coca-Cola étant là aussi le produit de référence, qui peut d’ailleurs faire l’objet d’édition spéciale à cette occasion. Encore que la coupe de champagne soit parfois proposée pour arroser comme il se doit ce repas de fête. Les gens, s’ils n’ont pas prévu de commander leurs produits à l’avance, se pressent aux comptoirs de ces restaurants, ce qui aboutit à une explosion des ventes de poulet frit pendant cette période. À tel point que le Japon est l’un des plus grands marchés pour KFC et ses plus de 1100 points de vente, après la Chine et les USA.

Les pizzas italiennes et autres restaurants

À côté du poulet, la pizza occupe aussi une bonne place dans le coeur des Japonais tout au long de l’année, mais également à cette période. Il ne s’agit pas de l’okonomiyaki, cette galette délicieuse en provenance d’Osaka et d’ Hiroshima qui pourrait prendre les apparences d’une petite pizza, mais bien de la pizza telle que nous la connaissons en France. Si une chaîne japonaise qui a un nom à consonance italienne (Saizeriya) propose de tels produits à des prix relativement bas (400 yens, moins de 3 euros), les grands groupes américains Pizza Hut et Domino’s Pizza sont bien présents au Japon avec des produits assez chers, n’hésitant pas à déguiser leurs véhicules de livraison en rennes pendant Noël quand d’autres proposent des pizzas à la guimauve et au caramel ! Les restaurants classiques voient également des parents et leurs enfants, des couples d’amoureux ou des parties d’amis se réunir à leurs tables le 24 décembre au soir pour partager un repas convivial. Se retrouver autour d’un repas, un peu plus élaboré que les autres jours, avec sans doute un peu plus de bière aussi, participe à la fête. C’est la même chose dans les autres pays mais les Japonais gardent cette faculté de consacrer temps et argent conséquent à cette occasion, d’autant plus que les restaurants ferment généralement plus tard au Japon. La famille, oncles, tantes, cousins, grand-parents viendront après, Noël est vraiment un moment de partage où les restaurants servent de réunions spéciales avec ses enfants, l’être cher ou ses amis.

Le Christmas Cake (クリスマスケーキ)

Comme pour les pâtisseries le reste de l’année, Noël est la période où les Japonais se régalent du fameux Christmas cake, aussi beau de l’extérieur que ce qu’il est bon de l’intérieur. Même si les Japonais sont traditionnellement moins tournés vers tout ce qui est sucré, le gâteau de Noël, avec son surplus de chantilly, ses fruits frais, son chocolat, ses couleurs affriolantes, ses petits personnages qui égayent la partie, viendront dans tous les cas finir en beauté ce repas de fête ! Pour encore plus de fantaisie et d’originalité, les Japonais pourront aller se fournir dans les magasins Kaldi, spécialisés dans les produits du monde entier. Une occasion de plus pour céder à la tradition occidentale à l’occasion de cette fête bien particulière.

UN PÈRE NOËL JAPONAIS POUR TOUS LES ENFANTS

Noël ne serait pas la même chose sans le Père Noël et les cadeaux qu’il amène aux enfants qui ont été gentils au cours de l’année. Le mythe du vieux bonhomme venant du Pôle Nord avec ses rennes et sa grande barbe, après avoir confectionné les cadeaux grâce à sa joyeuse bande de lutins, a dépassé aussi les frontières naturelles de l’archipel pour inonder de sa magie les enfants japonais. Les pères Noël sortent alors en nombre et pullulent dans les centres commerciaux pour se faire photographier avec les enfants. Tradition occidentale oblige, Santa Claus, qui ne saurait pourtant avoir les yeux bridés, est célébré comme il se doit au travers de décorations et costumes. Les magasins tels Don Quijote en propose, tout comme pendant Hallowen, à la pelle. Il y en a pour tous les goûts, du Père à la Mère Noël, en passant par les rênes ou les sapins.

Concernant les cadeaux, le Japon étant déjà un pays dans lequel les compagnies de jouets sont très innovantes et les produits issus de leurs usines (ou de la Chine à proximité) très nombreux, Noël est une occasion supplémentaire pour voir les rayons déborder de tous les côtés. Mais attention, on ne s’arrête qu’aux enfants car seuls eux reçoivent traditionnellement des cadeaux du Père Noël, en plus des étrennes qui viendront pour le Nouvel An. Il n’est en effet pas coutumier de se faire des cadeaux entre membres d’une famille pour cette fête qui ne resterait principalement, au Japon, que la fête des enfants. Noël n’étant pas férié au Japon (le 23 décembre est lui férié, jour d’anniversaire de l’empereur), c’est en revanche un jour comme les autres qui, s’il tombe en semaine, verra les écoliers enfiler leur tenue réglementaire pour aller suivre les cours dans leur école, comme si c’était un jour classique.

NOËL EN AMOUREUX OU ENTRE AMIS

Noël est aussi une fête occidentale qui a été détournée au Japon en ce sens qu’elle célèbre aussi les amoureux. C’est en effet l’occasion pour les couples de se retrouver en rendez-vous romantique autour d’un repas de gala, dans un restaurant, souvent étranger pour avoir une cuisine à laquelle ils ne goûtent pas forcément en temps normal, et plus intimiste. Ces restaurants, malgré le prix souvent élevé des menus qu’ils proposent à leurs clients affichent souvent complets et mieux vaut réserver bien à l’avance pour être sûr de passer un bon réveillon. Et bien que le cadeau ne soit pas de mise pour Noël, il peut être, en plus du repas, l’occasion de raffermir les liens avec l’être bien-aimé et de marquer cette date d’un objet souvenir auquel beaucoup de gens sont attachés. Encore qu’une petite virée en love hotel à l’issue du repas peut faire aussi office de cadeau original, surtout si la chambre choisie a une décoration spéciale et un thème approprié à l’événement.

À défaut d’un être cher, les amis feront l’affaire car Noël est aussi une question d’amitié. Un bon repas arrosée et/ou une sortie en karaoké feront donc l’affaire, le tout étant de s’amuser et de passer de bons moments. N’ayant ainsi pas de raison particulière pour célébrer la naissance de Jésus Christ, ils ont transformé et adapté le sens de la fête pour célébrer l’Amour (ou l’Amitié) et le partage, qui rejoignent aussi le sens de notre Noël traditionnel. La fête de la Saint-Valentin, qui célèbre en Occident l’Amour et la romance à travers des attentions particulières, a subi de même des modifications au Japon pour mieux s’accorder au mode de vie et aux goûts des Nippons, en même temps qu’aux exigences commerciales des industriels. Ainsi, la Saint’Valentin japonaise, qui se célèbre en deux jours distants d’un mois, est aussi vue au Japon comme un moyen d’entretenir l’amitié ou les bonnes relations masculines au travail (par courtoisie ou par obligation), encore que certain(e)s s’en servent pour déclarer leur flamme à quelqu’un.

LES DÉCORATIONS DE NOËL

Les illuminations des villes

Tout comme dans la plupart des grandes métropoles du monde, la période de Noël est l’occasion pour les villes japonaises de se parer de toutes sortes d’illuminations, principalement constituées de guirlandes électriques et généralement centralisées en quelques endroits totalement dédiés à la fête. Les gens aiment en général cette période pour le rêve et la fantasie qu’elle amène, et les décorations y contribuent amplement. Les Japonais n’attendent pas trop pour passer d’une période à une autre et dès le début du mois de novembre, les décorations d’Halloween font place à celles de Noël, avec arbres, bâtiments, vitrines des magasins qui se parent de magnifiques illuminations. Il n’est pas rare aussi de voir apparaître de véritables marchés de Noël avec tout ce qui constitue la magie de cette période : vin ou chocolat chaud, pain d’épice, friandises. Les grands centres commerciaux ne sont pas en reste et les allées des grands magasins affichent volontiers pères Noël et bonhommes de neige, alors que les hauts-parleurs diffusent des chants typiques de la période.  Vous trouverez de beaux exemples d’illuminations dans un article spécialement réalisé pour l’occasion.

Le sapin de Noël japonais

Les décorations classiques sont aussi présentes et les Japonais, bien qu’ils ne décorent pas généralement leur maison à cette occasion, peuvent être amenés à le faire, à l’intérieur comme à l’extérieur. Et parmi les nombreuses décorations que l’on peut trouver, le sapin de Noël est bien présent. Le plus souvent en plastique (le vrai sapin peut être difficile à trouver et souvent très cher), il peut s’acheter pour quelques centaines de yens dans certaines boutiques et déjà décoré de boules multicolores. Les 100 yens shop regorgent à ce moment-là de décorations, guirlandes et autres objets lumineux ou figurines pour faire de Noël une fête colorée et lumineuse, même si elles viennent en concurrence avec les décorations traditionnelles que les Japonais sortent aussi à l’occasion du Nouvel An. Même si les Japonais aiment tout ce qui touche les figurines et le monde kawaii, n’espérez pas trouver santons ou crèches dans les maisons, cette tradition bien ancrée dans l’Europe chrétienne n’ayant pas été importée au Japon.

NOËL À TOKYO DISNEYLAND

S’il est un endroit à Tokyo qui représente bien les États-Unis, c’est bien celui-ci. Ouvert en 1983 pour Tokyo Disneyland et en 2001 pour Tokyo Disney Sea, ils offrent autant d’opportunités de se plonger dans le “Noël traditionnel” américain. Comme pour Halloween, les Japonais aiment bien venir admirer leurs personnages Disney préférés à ce moment spécial de l’année, quitte à braver le froid et les heures interminables d’attente devant les attractions, les caisses des magasins, les restaurants, les points photos ou même les toilettes. Et même si le prix d’entrée est relativement élevé (comptez 7400 yens actuellement pour une journée adulte ou 4800 pour les enfants de moins de 11 ans, soit environ 55 et 36 euros), Noël à Tokyo Disneyland reste un moment très spécial pendant lequel le principal est de participer à la fête, voir les personnages en habits de gala, prendre une photo avec ceux qui sont le plus disponible, applaudir les danseurs des parades et spectacles, assister au grand show donné sur le château, voire même au feu d’artifices en fin de journée. C’est devenu une tradition pour beaucoup de gens, surtout s’ils sont passionnés par l’univers Disney, que de rendre visite au parc d’attractions le plus populaires du Japon, avec ou sans enfants. Comme tous les parcs Disney du monde, s’il n’a pas forcément de nouvelle attraction à proposer chaque année, il a un visage nouveau à offrir à ses clients pendant Noël, et c’est aussi ce que viennent chercher les clients, afin de s’imprégner de toute la magie et la fantaisie des lieux.

 

Où qu’ils se trouvent pour célébrer Noël et quoi qu’ils mangent à cette occasion spéciale, rien ne remplacera la magie de l’événement pour beaucoup de Japonais. Les côtés traditionnel, religieux, familial de l’événement ne sont certes pas présents comme il peuvent l’être dans nos sociétés occidentales, mais les décorations, illuminations et autres environnements musicaux font de la date un événement toujours spécial. Dans le joli film d’animation Road to you, on assiste à une cérémonie d’illumination d’une ville qui amène un spectacle et un cachet indéniable au paysage urbain japonais. Et s’ils ont adapté une fête au départ religieuse pour n’en garder que le côté festif, c’est avant tout pour préserver un moment privilégié de fête et de partage.

PARTAGEZ AVEC CEUX QUE VOUS AIMEZ !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Pinterest
Email
WhatsApp
Print

NE MANQUEZ SURTOUT PAS...

ABONNE-TOI !

QUIZ DU JOUR !

LE JAPON EN UN CLIC

Vous avez besoin d’aide et d’infos ?
Nous sommes justement là pour ça !
Consultez tous nos articles pratiques ou contactez-nous directement si vous n’avez pas encore trouvé ce qu’il vous faut.

ARTICLES

SERVICES

CONTACT

POUR VOTRE CULTURE

les archives du Japon

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX !

RECEVEZ TOUTES LES NEWS DU JAPON !

GARDONS LA LIGNE !

Des questions ?
Fugujapon vous répond !

FUGUJAPON

〒162-0824
東京都新宿区揚場町2−20
嶋田ビル3F

Copyright © Fugujapon. All Rights Reserved.
Site internet francophone au Japon: France l Belgique l Suisse l Canada l Afrique