JIGOKU-DANI : LE PARC AUX SINGES À NAGANO

Il est un endroit unique au Japon, perdu au milieu des Alpes japonaises et dans les hauteurs de la préfecture de Nagano, où l’on peut avoir un rapport privilégié avec des macaques japonais. Cet endroit se trouve à Yamanouchi et a été surnommé “la Vallée de l’Enfer” en raison des vapeurs qui émanent de ses sources d’eau chaude. Ce site, aménagé en parc en 1964, devient même unique au monde lorsque l’hiver arrive et qu’il se couvre d’une épaisse couverture blanche. Il reste dans cet état pendant un tiers de l’année, offrant alors le spectacle incroyable de dizaines de singes qui viennent se réchauffer dans un bassin d’eaux bouillantes. Célèbre depuis une cinquantaine d’années grâce à un magazine américain qui en avait fait sa une, ce site se mérite tant il est à l’écart de tout. Mais si vous avez la chance d’être dans les alentours, que vous soyez ou non un amoureux des animaux, “Snow Monkey Park“, de son nom anglais qui signifie “le Parc des Singes des Neiges”, vous offre une rare occasion de vivre au contact direct de la nature japonaise et de ses merveilles. Les touristes étrangers, dans une émission télévisée diffusée en janvier 2018, ont d’ailleurs placé ce site à la 8ème place des lieux qu’ils souhaitent voir au Japon.

LE PARC DES MACAQUES JAPONAIS À YAMANOUCHI

Un accès au site délicat

C’est au bout d’un chemin goudronné dans une forêt du parc national de Joshin’etsu-kogen que l’on parvient au site tant convoité. La promenade est très agréable et n’oppose pas de réelles difficultés mais en hiver, avec le froid, la neige et les risques liés au verglas, mieux vaut être bien équipé(e). Même en été, les sandales qu’on aime bien porter en vacances seraient malvenues. Quand les premières habitations commencent à se faire voir, après une trentaine de minutes de marche, on sait qu’on approche du but. Une petite localité se trouve en effet aux abords du site et le Korakukan Ryokan, ouvert en 1864 dans la vallée, peut même vous y accueillir pour un séjour des plus authentiques et avec des voisins peu communs.

Il n’est pas impossible que vous voyiez, avant même d’entrer dans le parc, les premiers singes venus vous accueillir. L’entrée du site est à peine un peu plus loin. Le lieu est mondialement célèbre et pourtant nous sommes ici en plein cœur des montagnes de Yamanouchi, à 850 mètres d’altitude et à 30 kilomètres de Nagano, la capitale de la préfecture qui a accueilli les Jeux Olympiques d’hiver en 1998. Le contraste est frappant, mais pas autant que ce qui vous attend une fois que vous aurez franchi les portes du guichet. Vous voilà dans le royaume des snow monkeys, les macaques japonais qui ont élu domicile dans la montagne environnante.

Le onsen : un bassin d'eaux de source aménagé pour les singes

Les premiers contacts ne sont peut-être pas évidents. Selon la période, si la neige n’est plus ou pas encore là, la couleur du pelage des singes se confond avec celui des roches de la montagne et les voir de loin peut au début prêter à confusion. Puis, dès qu’on voit ces drôles de rochers bouger de façon bizarre, on comprend qu’on ne s’est pas trompé d’endroit et on s’aperçoit vite que la montagne est peuplée par des dizaines de singes. Le mieux est toutefois de visiter le site au cœur de l’hiver. Même si les températures sont très basses (janvier est le mois le plus froid avec des températures qui descendent en-dessous de O) et qu’il faudra parfois beaucoup de courage pour braver les conditions climatiques, le spectacle est à la hauteur du sacrifice.

Les primates se démarquent alors du manteau enneigé dont s’est enveloppé le parc et la plupart sont tout simplement en train de prendre un bain. Le parc n’est pas bien grand et le chemin vous mène directement au bassin géant dans lequel ils viennent se prélasser, réchauffer, barboter, se papouiller et prendre du bon temps. À croire qu’ils reproduisent à la perfection les Japonais pour lesquels le bain quotidien est quelque chose de sacré. L’histoire raconte d’ailleurs que c’est en observant les humains fréquenter les onsen qu’un singe se serait aventuré dans les eaux bouillantes du ryokan voisin et incité ses congénères à en faire de même. Les propriétaires, ne souhaitant pas que leurs clients partagent les mêmes eaux que les singes, pour des raisons de propreté et de sécurité, construisirent le bassin pour leur seul loisir. Et ce sont eux qui sont désormais observés.

UN PARC DÉDIÉ À L'OBSERVATION ET À LA PRÉSERVATION DES SINGES DES NEIGES AU CŒUR DU JAPON

Un spectacle naturel et unique au monde

Malgré leur allure sympathique, les macaques japonais peuvent être impressionnants (le mâle peut peser jusqu’à 18 kg) et restent des animaux sauvages. Mais vous n’avez pas de souci à vous faire si vous respectez les règles car ceux-ci sont tellement habitués à la présence humaine qu’ils manifesteront plus de l’indifférence à votre égard qu’une quelconque animosité. Ce sont des animaux communs dans le paysage japonais et on les rencontre sur tout le territoire. Néanmoins, ils sont peureux et très difficiles à observer en temps normal, surtout dans les montagnes à cause des forêts et des rochers. Ce sont des animaux très intelligents qui ont rapidement compris que le parc qui avait été aménagé pour eux constituait un espace de vie idéal et que la nourriture qu’ils y recevaient (céréales, fruits) était meilleure que celle qu’ils trouvaient dans la nature. La méthode a été conservée pour conserver les singes au sein du parc et les protéger tout en les observant dans leur habitat naturel. Les voir se faire nourrir n’est pas possible, les observer est la seule chose que vous pourrez faire ici. Et c’est déjà beaucoup !

Il y en a tellement autour de vous que vous ne savez pas où donner de l’œil. Les voir se chamailler, se chercher les poux, se cajoler, faire la course dans les rochers, pousser leurs cris, jouer avec leurs orteils, peler une pomme préalablement chauffée dans le onsen, sauter la rivière Yokoyu qui traverse le parc, scruter le paysage, les alentours ou juste se rendre d’un point à un autre est une activité sans relâche et demande une attention certaine. Les jumelles pourront être d’ailleurs les bienvenues. Ils semblent infatigables et il y en aura toujours au moins un pour retenir votre attention. C’est différent en hiver avec une activité principale : le bain. Les touristes s’agglutinent alors autour du bassin et observent les comportements, en groupes ou isolés, des primates se prélassant dans les eaux bouillantes. Le site officiel vous propose de suivre en direct les mouvements de chacun grâce à une web-cam installée aux abords du bassin.

Le macaque japonais : une race de singe spécifique

Les snow monkeys sont une espèce endémique du Japon. Il est devenu au Pays du Soleil levant l’un des animaux les plus populaires avec des contes issus du folklore, des chansons pour enfants ou des proverbes le mettant à l’honneur. Mais, alors qu’ils vivent dans ces montagnes depuis très longtemps et que le parc a été créé en 1964, c’est la photo de couverture du magazine américain “Life” qui a fait connaître au reste du monde “la Vallée de l’Enfer” et ses habitants peu communs. La photo montre évidemment un singe en train de se relaxer dans le bassin et la publication, qui date de janvier 1970, met l’écologie en avant dans son titre. C’est ainsi que le monde découvre grâce à ce cliché inédit le comportement unique de cette espèce de singe très répandue au Japon et qui devait bien mériter une attention toute particulière.

Il existe environ 180 espèces de singes dans le monde, la plupart vivant en Afrique ou en Asie du Sud-Est. Le macaque japonais est connu pour être le primate sauvage le plus septentrional de la planète : il n’existe aucune autre espèce dans le monde qui vit plus au nord. Ils évoluent principalement dans les forêts et dans tout le Japon, excepté dans les extrêmes (Okinawa et Hokkaido), et ont une population estimée à 100.000 spécimens. Les singes qui vivent à des températures descendant bien en-dessous de 0 degré (ils peuvent aller jusqu’à – 15 degrés) sont uniques au monde. Le même phénomène peut s’observer à Hakodate, au nord de l’île principale de Honshu, mais c’est dans le parc de Yamanouchi qu’ils sont le plus connus et qu’ils utilisent le mieux les sources d’eaux chaudes pour se protéger des températures glaciales de l’hiver japonais.

INFORMATIONS SUR LE "SNOW MONKEY PARK"

Les règles de sécurité à observer

En entrant dans le domaine des singes, vous vous engagez à respecter quelques règles de base qui s’appliquent dans tous les sites similaires, surtout en présence d’animaux sauvages. Il en va de votre sécurité et de celle des animaux. Les singes sont aussi accessibles parce qu’ils savent que l’homme ne représente pas ici une menace et les gardes veillent à ce que les consignes essentielles soient respectées :

  • Ne donnez jamais à manger aux singes ! Leur présenter ou même leur montrer de la nourriture est strictement interdit.
  • Ne touchez pas les singes ! Ce ne sont pas des animaux domestiques. Il ne faut donc pas les caresser ni les appeler comme s’ils en étaient un. Même s’ils sont proches de vous, ignorez-les et ne les touchez surtout pas !
  • Ne les rendez pas nerveux. Ils pourraient être terrorisés par une attitude incongrue et mordre. Surtout les bébés qui sont encore très fragiles et qui peuvent, lorsqu’ils sont impressionnés par le grand nombre d’inconnus, demander de l’aide aux adultes.
  • Ne les regardez pas intensément et évitez les contacts visuels avec eux. Cela est interprété comme un geste d’hostilité pour eux, tout comme ouvrir la bouche devant eux et montrer les dents.
  • Gardez vos distances avec eux. Les bébés pourraient être tentés par curiosité de s’approcher de vous mais vous devez vous éloigner d’eux aussi tôt que possible.
  • Aucun animal de compagnie n’est autorisé dans l’enceinte du parc !
  • Les photos, même avec flash, et les vidéos sont autorisées mais il vous est demandé de faire attention lorsque vous manipulez votre matériel. De même, ne mettez pas l’objectif trop près du singe, ne vous approchez pas trop pour prendre une photo en leur compagnie et surtout n’utilisez pas de perche à selfie !
  • Ça coule de source mais il est interdit de se baigner avec eux.
  • Avant tout, respectez les autres visiteurs, la Nature et les singes !

Les informations pratiques

Nom :
Jigokudani Yaen-Koen
Parc aux singes de Jigokudani

Adresse :
〒381-0401長野県下高井郡山ノ内町大字平穏 6845
6845 Yamanouchi-machi Shimotakai-gun Nagano Japan 381-0401

Horaires :
Été (généralement d’avril à octobre) : 8h30 – 17h
Hiver (généralement de novembre à mars) : 9h – 16h

Prix :
Adulte : 800 yens (680 yens par adulte si vous êtes dans un groupe d’au moins 20 personnes)
Enfant : 400 yens (340 yens si dans un groupe d’au moins 20 personnes)
Des pass annuels (5000 yens pour adulte et 2500 yens pour enfants) sont disponibles.

Accès au parc naturel : disponible sur le site officiel

Photos : disponibles sur notre compte Twitter

Site officiel : très détaillé et disponible en anglais, avec notamment une brochure à télécharger (dans la section “guide”), des détails sur les singes et les plans d’accès au site.

La préservation et la simple contemplation de ces mammifères si fascinants est l’objectif déclaré de ce parc. Une visite en ces lieux permet d’observer de près les comportements si attachants des singes qui possèdent chacun, comme les humains, leurs propres caractéristiques. Leur visage évolue en fonction de la saison et c’est pour cela que, même si l’hiver est le meilleur moment pour les observer parce qu’ils vont plus “naturellement” dans leur bassin, les voir en été présente aussi un intérêt certain. Quel que soit le moment où vous choisiriez de venir à Nagano, la région est magnifique et vous réserve beaucoup de surprises. La destination est en tout point unique, avec une petite touche supplémentaire en hiver, pour observer et apprécier à leur juste valeur, dans leur paradis bouillant, les macaques japonais.

PARTAGEZ AVEC CEUX QUE VOUS AIMEZ !
Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Pinterest
Email
WhatsApp
Print
NE MANQUEZ SURTOUT PAS...
ABONNE-TOI !
QUIZ DU JOUR !
LE JAPON EN UN CLIC

Vous avez besoin d’aide et d’infos ?
Nous sommes justement là pour ça !
Consultez tous nos articles pratiques ou contactez-nous directement si vous n’avez pas encore trouvé ce qu’il vous faut.

ARTICLES

SERVICES

CONTACT

POUR VOTRE CULTURE

les archives du Japon

COBRA

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX !
RECEVEZ TOUTES LES NEWS DU JAPON !
DERNIERS ARTICLES
GARDONS LA LIGNE !

Des questions ?
Fugujapon vous répond !

FUGUJAPON

〒162-0824
東京都新宿区揚場町2−20
嶋田ビル3F

Copyright © Fugujapon. All Rights Reserved.
Site internet francophone au Japon: France l Belgique l Suisse l Canada l Afrique