LE RYOKAN, L’AUBERGE TRADITIONNELLE JAPONAISE

Au Japon, on  peut passer une nuit en capsule hotel, en manga café ou encore en love hotel, mais pour une expérience des plus mémorables, le choix pourra se porter sur le ryokan. Car en plus de bénéficier d’un service de très grande qualité, rendu par un personnel d’une disponibilité exemplaire, c’est la solution qui garantit un moment de calme et de détente des plus raffinés, totalement à l’opposé de la frénésie des grandes villes. Laissez-vous guider et emporter par la douceur de vie à la japonaise dans un endroit hors du commun, véritable reflet de ce que le Japon peut offrir de mieux en terme d’hospitalité.

UN HÔTEL DE STYLE JAPONAIS TRÈS PARTICULIER

L’hôtel classique ne fournit bien souvent qu’une chambre pour une ou plusieurs nuits et de façon bien impersonnelle. On l’emprunte parce qu’il faut bien dormir et avoir un pied-à-terre pour laisser ses affaires durant la journée. L’auberge traditionnelle japonaise n’a rien à voir et se caractérise par son service unique qui comprend, en plus de la nuit, deux repas très particuliers. C’est aussi avec le ryokan la garantie d’une prestation personnalisée dans un cadre unique qui vous fera découvrir différents aspects de la culture et des coutumes locales. C’est enfin une destination à part entière : on ne vient pas dans cet établissement pour y passer une nuit mais pour y séjourner.

L’accueil du ryokan

La manager du ryokan, appelée okami, et son personnel, à la pointe de l’hospitalité, se tiennent près bien avant l’arrivée du client à l’entrée de l’auberge. De sorte qu’il est immergé dès les premiers instants dans une ambiance chaleureuse comme s’il faisait partie de la famille, à force de courtoises révérences. On dit qu’au plus l’inclinaison est importante et sincère, au plus le service sera de qualité. Il est en règle générale demandé au client d’arriver vers 15h au plus tôt.

Comme chez l’habitant au Japon, il faut se déchausser avant d’entrer dans un ryokan. La chaussure est totalement bannie des intérieurs japonais et le ryokan n’y fait pas exception. Le client reçoit à la place de simples chaussons ou des zori, qui sont des sandales japonaises. C’est la première tradition à laquelle vous êtes confronté en entrant dans ce lieu enchanteur. Mais le séjour dans ce lieu enchanteur ne fait que commencer et un passage dans le lobby est proposé pour se relaxer et se remettre de ces premières émotions. Le client est ensuite amené à sa chambre, après une visite des lieux.

La chambre de type japonais

Il faut d’abord se déchausser et laisser les chaussons ou zori à l’entrée de la chambre.

La chambre (和室 = washitsu) est une pièce dont le sol est en tatami, si particulier au Japon, constitué de nattes en paille de riz, souple et agréable au toucher et qui sont régulièrement changés. On a accès à la chambre à l’aide de portes coulissantes, là encore dans le style traditionnel japonais. Les chambres font souvent entre 6 et 10 jo (cliquez ici pour plus de détails). Elles sont multifonctionnelles, c’est-à-dire qu’elles peuvent devenir salon, salle à manger ou chambre à coucher selon ce que l’on y fait.

Dans la chambre, il y a très souvent une alcôve 床の間 (tokonoma) avec un kakejiku (une peinture ou une calligraphie sur soie ou sur papier encadrée en rouleau) accroché sur le mur et des fleurs d’ikebana sur le sol surélevé. La chambre dispose généralement d’une large baie vitrée pour profiter de la vue panoramique ou d’un accès au porche extérieur ainsi qu'au jardin si la chambre le permet (il faut alors porter des chaussures en bois, les geta, pour y aller).

Il y a parfois un réfrigérateur dans la chambre et l’on y trouve des boissons fraîches ainsi que des collations. Le comptage se fait automatiquement par ordinateur ou dans le cas contraire, il faudra le déclarer à la réception. Certains réfrigérateurs ferment à clé dans la matinée du départ. Il est d’ailleurs fortement recommandé de fermer la porte à clé de l’intérieur avant d’aller se coucher et de laisser les objets de valeur à la réception ou dans le coffre-fort de la chambre.

Les Futon et Yukata

Il n’y a pas de lits dans les chambres mais des 布団 (futon), des matelas d’une épaisseur de 5 à 10 cm, qui sont rangés dans le placard en journée. En général, un employé sort les futon le soir. Il étale le matelas sur le tatami et pose un drap puis une couette par-dessus. Les draps sont changés tous les jours. Le matin, le futon est rangé par l’employé.

Le 浴衣 (Yukata) se porte à la maison pour se décontracter comme pour aller à l’extérieur lors des Matsuri . Il se porte après un bain au ryokan (littéralement, il signifie « vêtement de bain ») et la nuit on dort avec. Il est très fréquent de voir les gens porter un Yukata à l’extérieur des ryokan. Ces Yukata ne sont pas offerts donc il faut les laisser dans la chambre au moment du départ.

UNE PRESTATION HAUT DE GAMME À LA JAPONAISE

Sur les 70000 auberges du Japon, 1800 sont membres de la Japan Ryokan and Hotel Association. Ce sont des auberges particulièrement recommandables de par leur importance culturelle, leur caractère typiquement japonais, leur esthétique, la sûreté, l’hygiène et la commodité qu’ils proposent.

Cela dit, un séjour au ryokan se déroulera de la même façon, c’est-à-dire qu’après avoir fait la visite des lieux, les clients sont invités à prendre possession de leur chambre. Et comme la tradition l’exige, ils reçoivent dès leur installation thé et douceurs avec toutes les attentions nécessaires, avant d’être invités aux prestations de luxe de l’auberge.

Le bain

Avant que le dîner soit servi, les clients ont tout loisir pour aller se relaxer dans les bains bouillants du ryokan. C’est un autre attrait de l’auberge japonaise car les sources thermales revêtent une importance considérable au Japon où les gens viennent traditionnellement et depuis les temps anciens pour y soigner et tonifier leur corps. Et ce n’est pas ce qui manque au Japon qui, à cause de son activité volcanique très importante, compterait plus de 27000 sources thermales. Plus de 3000 stations auraient été aménagées autour pour permettre aux visiteurs d’en profiter dans les meilleures conditions, à l’intérieur comme à l’extérieur du bâtiment central. Un bain dans ces eaux très chaudes auraient d’excellentes vertus thérapeutiques et promet de grands moments de relaxation et de détente, mais il y a une petite procédure de base à connaître pour garantir une propreté irréprochable des lieux avant de rejoindre les bassins.

1. Se laver et se rincer le corps à l’extérieur de la baignoire (湯船 = yubune), avant d’y entrer

2. Se réchauffer dans le yubune et se détendre corps et esprit

3. Bien se laver avec du savon à l’extérieur du yubune et se rincer

4. Se réchauffer à nouveau dans le yubune

5. Sortir du bain et s’essuyer.

Attention, ce ne sont pas des piscines mais des endroits de relaxation où on ne parle avec les autres qu’avec grande discrétion. Les bains ne sont généralement pas mixtes et la nudité y est de rigueur. A côté des règles de base à respecter strictement, il est bien sûr interdit de sauter, plonger et nager dans les bassins. Enfin, onsen et tatouages ne font pas bon ménage et si vous en avez un ou plusieurs, vous n’aurez là aussi d’autres choix que de respecter la règle. Cela dépend de chaque établissement mais, de manière générale et en pleine évolution avec les Jeux Olympiques de 2020, elle est plus flexible pour les visiteurs étrangers. Si l’accès peut vous être interdit à certains endroits, il peut dans d’autres vous être toléré, à condition que vous cachiez l’objet du délit. Des crèmes ou des bandages existent à cet effet et permettent ainsi de profiter du bonheur et des bienfaits du bain sans pour autant garantir les regards de travers. Soyez donc prévenus !

Les repas

Inscrite au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité depuis novembre 2013, la cuisine japonaise traditionnelle (和食 = Washoku) est reconnue comme une des plus raffinées du monde. Ces repas, constitués de très nombreux plats à base de poisson, riz, nouilles, légumes et ingrédients locaux qui tiennent compte de l’environnement et de la géographie du Japon, sont ici préparés par de grands chefs. C’est ce qu’on appelle aussi kaiseki ryori, la haute cuisine japonaise faite d’une vingtaine de petits plats dans lesquels il n’y a traditionnellement pas de viande.

Le repas est généralement servi entre 18 et 19h. Les clients dînent normalement dans leur chambre, mais ils peuvent aussi recevoir leur repas dans une salle séparée de leur chambre ou dans la salle commune de l’auberge. Ils peuvent garder leur yukata pour apporter une touche supplémentaire à l’authenticité de l’expérience. Et bien entendu, un repas japonais ne saurait être complet sans une larme de sake pour accompagner le tout (l’alcool et toutes les boissons ne sont pas toujours compris dans le prix du menu et seront donc à régler en supplément). Voici un exemple de repas typique servi en ryokan :

  • 食前酒 (shokuzenshu) : apéritif
  • 先附 (sakizuke) : hors d’œuvre
  • 椀盛 (wanmori) : soupe
  • 造り (tsukuri) : sashimi
  • 飯蒸 (hanmushi) : riz gluant dans ou sous du poisson bouilli
  • 口取 (kuchitori) : assortiment de plusieurs ingrédients
  • 焼物 (yakimono) : poisson ou viande grillé
  • 名物 (meibutsu) : spécialité de la maison
  • 酢の物 (sunomono) : mets vinaigré
  • 炊合 (takiawase) : légumes mijotés
  • 汁 (shiru) : soupe de miso
  • ご飯 (gohan) : riz
  • 香の物 (kônomono) : cornichon
  • 水物 (mizumono) : fruit de saison

Un petit déjeuner sur la même base vous est offert le lendemain. Pas de café ni de toast, c’est encore miso soup , poisson, riz et légume qui vous attendent au petit matin...

Alors, installez-vous tranquillement sur vos zabuton et laissez-vous séduire par cette haute gastronomie à la présentation irréprochable et aux saveurs qui sauront immanquablement émoustiller vos papilles.

Les autres prestations et les prix

Après le repas du soir, vous pouvez retourner au onsen et profiter encore des eaux thermales. Le ryokan est un espace de détente où ils peuvent venir se relaxer en toute quiétude et intimité, mais ils peuvent aussi préférer, entre les bains et les repas qui sont les prestations de base, et selon les ryokan, d’autres activités telles que massage (manuels ou sur des chaises adaptées), piscine, expositions, karaoke, club, jeux de stratégie (shogi, go), golf, salle de sport, ou ping-pong.

Un séjour dans un ryokan peut être très cher. Plusieurs facteurs tels que la taille de la chambre, la vue, les facilités ou le jour de la visite (saison, vacances) déterminent le prix. Selon les prestations fournies et la localisation du ryokan, il peut vous en coûter entre 7000 et 110.000 yens par personne pour les plus luxueux, comme le Gora Kadan à Hakone, mais le prix moyen constaté tourne autour des 15.000 yens, ce à quoi il faut ajouter 8% de TVA. Il faut y rajouter généralement 150 yens de taxe par personne pour les sources thermales, même si on ne les utilise pas.

Et bien que certains ryokan acceptent un paiement par carte bancaire, pensez à vous renseigner avant car, l’argent liquide étant le moyen de paiement le plus répandu au Japon, il est parfois demandé de régler sa facture en espèces. Le transfert bancaire est parfois demandé aussi, surtout s’il y a beaucoup de clients dans la même réservation et que la facture est très importante. Enfin, sachez que les frais de service sont parfois compris dans le prix et que dans tous les cas, comme dans tout l’archipel, il n’est pas nécessaire de laisser un pourboire.

VOCABULAIRE

Le vocabulaire relatif au ryokan est similaire à celui de la maison japonaise et pourrait donc vous être utile. Voici donc un petit lexique sur le sujet :

  • 入り口 (iriguchi) : porte d’entrée
  • 踏込 (fumikomi) : entrée
  • 客間 (kyakuma) : chambre d’amis
  • 床の間 (tokonoma) : alcôve ornementée
  • 生け花 (ikebana) : composition florale
  • 掛け軸または額 (kakejiku ou kakegaku) : peinture ou une calligraphie accrochée
  • 座布団 (zabuton) : coussin
  • 座椅子 (zaisu) : fauteuil sans pied
  • 座卓 (zataku) : table basse
  • 障子 (shôji) : porte coulissante en papier de riz
  • 襖 (fusuma) : porte coulissante
  • 押入れ (oshiire) : placard
  • クローゼット (closet) : penderie
  • トイレ・洗面所 (toilet・senmenjo) : toilettes et lavabo
  • 浴室 (yokushitu) : salle de bains
  • 広縁 (hiroen) : véranda
  • 日本茶と急須 (nihoncha et kyûsu) : thé vert et théière
  • テーブルと椅子 (table et isu) : table et chaise

 

Une expérience en ryokan n’a rien à voir avec ce que vous connaissez dans les hôtels classiques tels que nous les avons chez nous. Pour un prix à peine plus élevé, vous avez un service haut de gamme et personnalisé, à la limite du familial, avec des repas raffinés préparés par de grands chefs et un bain en source thermale des plus relaxants. Pour plus d’authenticité encore, l’anglais est très peu parlé dans ces établissements, ce qui permet de ressentir ce qu’est la véritable culture japonaise. Avec un effort constant pour préserver le meilleur de la culturel traditionnelle japonaise tout en offrant les plus modernes des aménagements, attendez-vous donc à une totale immersion dans un univers totalement dépaysant dans lequel accueil, respect, sérénité, confort, chaleur et hospitalité sont poussés à leur paroxysme pour garantir un moment purement inoubliable.

PARTAGEZ AVEC CEUX QUE VOUS AIMEZ !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Pinterest
Email
WhatsApp
Print

NE MANQUEZ SURTOUT PAS...

ABONNE-TOI !

QUIZ DU JOUR !

LE JAPON EN UN CLIC

Vous avez besoin d’aide et d’infos ?
Nous sommes justement là pour ça !
Consultez tous nos articles pratiques ou contactez-nous directement si vous n’avez pas encore trouvé ce qu’il vous faut.

ARTICLES

SERVICES

CONTACT

POUR VOTRE CULTURE

les archives du Japon

TARAKO

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX !

RECEVEZ TOUTES LES NEWS DU JAPON !

DERNIERS ARTICLES

GARDONS LA LIGNE !

Des questions ?
Fugujapon vous répond !

FUGUJAPON

〒162-0824
東京都新宿区揚場町2−20
嶋田ビル3F

Copyright © Fugujapon. All Rights Reserved.
Site internet francophone au Japon: France l Belgique l Suisse l Canada l Afrique