LE WHITE DAY AU JAPON : UNE FÊTE QUE POUR LES FEMMES !

Le White Day est un jour spécial qui a été institué au Japon il y a une quarantaine d’années pour permettre la réciprocité des cadeaux de la Saint-Valentin. Car pour répondre à la fête des amoureux pendant laquelle seuls les hommes reçoivent des cadeaux sous forme de chocolats, le White Day est à l’opposé le jour où seules les femmes sont honorées. En effet, après qu’elles aient cassé leur tirelire le 14 février, il apparaît normal que l’homme en fasse de même un mois plus tard, le 14 mars. À la différence que ce sont trois tirelires qu’il devra casser et que le retour de cadeau s’accompagnera, dans certains cas, d’une signification toute particulière.

LE RETOUR DES CADEAUX REÇUS LORS DE LA SAINT-VALENTIN

L’idée d’un cadeau en retour à ceux faits par la femme serait apparue peu de temps après l’instauration de la Saint-Valentin au Japon. À l’origine du White Day se trouverait ainsi un fabricant de guimauves qui, en 1965, pensait juste de rendre la pareille aux femmes en proposant aux hommes de leur offrir des guimauves, marshmallow en anglais. Mais ce n’est qu’en 1978 que l’association nationale des confections industrielles a repris l’idée sous le nom de “Marshmallow Day“. Par souci d’équité d’abord et parce que cette Saint-Valentin au féminin allait être l’occasion d’une deuxième campagne commerciale florissante, le nom de “White Day” a été officialisé en 1980, la couleur blanche ayant été choisie pour la pureté qu’elle représente et en référence au sucre que contiennent la plupart des cadeaux de ces deux fêtes. De ce fait, le cadeau que l’homme fait aux femmes qui lui en ont fait un le mois précédent doit être blanc !

Et, peut-être pour compenser des années où les femmes étaient les seules à dépenser de l’argent (la Saint-Valentin est devenue populaire au début des années 70), la valeur de ce cadeau doit être en pratique trois fois supérieure ! Quand ils reçoivent des chocolats de leurs collègues de travail, comme le veut la coutume, il arrive que pour cette raison ils refusent gentiment le présent pour ne pas se soumettre à la règle des trois. Mais s’ils l’acceptent, ils ont tout un mois pour choisir les cadeaux qui feront le plus plaisir à celle qui a fait le premier geste et qui est en droit de s’attendre à plus onéreux. La lingerie sera la bienvenue, les bijoux également ou les vêtements, accessoires, sacs. Les douceurs ne sont pas délaissées et le chocolat blanc ou le gâteau pourront être privilégiés. Les fleurs en revanche ne sont pas encore entrées dans les mœurs. Alors qu’elles sont dans beaucoup de pays le cadeau le plus plébiscité et représentatif de la romance, les Japonais ne semblent pas considérer le bouquet comme le cadeau idéal. Les chocolatiers s’en félicitent quand les fleuristes pleurent !

LA SIGNIFICATION DE CERTAINS CADEAUX

Si la Saint-Valentin permet aux Japonaises de montrer leur affection à leur mari, leur compagnon, leur(s) ami(s), leur père, leur(s) collègue(s) de travail et/ou leur patron, le cadeau en retour n’aura pas de signification particulière et devront juste répondre aux règles établies précédemment : de couleur blanche et de valeur égale mais, normalement, jusqu’à trois celle du cadeau reçu. Le Japonais qui a donc reçu des chocolats de toutes ses collègues de travail pourra se satisfaire de sa bonne côte de popularité et un mois plus tard,  après que son compte en banque ait été amputée de plusieurs milliers de yens, se mordre les doigts d’être aussi attractif !

Le cadeau fait lors de la Saint-Valentin peut aussi avoir été acheté ou préparé dans le but de dévoiler ses sentiments à l’être cher. Dans ce cas, la fille qui a offert les chocolats est en droit d’attendre aussi un retour de cadeau en même temps qu’une réponse précise à sa déclaration. Celle-ci sera sans appel si aucun cadeau n’est fait en retour. Plus que l’absence de cadeau, recevoir des guimauves signifie que le garçon n’est pas du tout intéressé. Les cookies sont déjà plus agréables puisque le garçon n’indique pas son indifférence ou sa répulsion, mais juste la force de ses sentiments amicaux, et rien de plus ! Le produit qui a le plus de valeur aux yeux de celle qui reçoit une réponse reste les bonbons puisque avec eux cela signifie que les sentiments sont partagés ! Une autre pratique plus économique et intéressante d’un point de vue symbolique est celle du ruban blanc utilisée par certains adolescents. Si une fille rend visible à la fin de la journée le ruban qu’un garçon lui a offert un peu plus tôt le jour du White Day, cela signifie qu’elle accepte sa demande et qu’elle est prête à partager ses sentiments. Ceci s’applique même si elle n’a pas confectionné ou offert de chocolats à ce garçon à la Saint-Valentin. Dans tous ces derniers cas, la Saint-Valentin, et par extension le White Day, permettent aux plus timides des Japonais(es) d’exprimer par une attention particulière les sentiments qu’ils éprouvent pour quelqu’un.

Indissociable de la Saint-Valentin dont elle est le pendant au féminin, le White Day est une institution unique qui a élu domicile au Japon, même s’il existe aussi en Chine, Corée du Sud et à Taiwan. Le côté commercial de la pratique est indéniable mais, plus que ça, il permet aux sentiment enfouis de se délier et de former des couples tout en renforçant l’amitié et la bonne entente dans les familles ou au travail. Les Japonais ont réussi par cette fête à surprendre encore l’occidental qui reste “figé” dans le programme traditionnel du cadeau, bouquet et restaurant, loin de toutes ces considérations d’ordre social qui font la particularité et l’originalité japonaises du White Day !

PARTAGEZ AVEC CEUX QUE VOUS AIMEZ !
Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Pinterest
Email
WhatsApp
Print
NE MANQUEZ SURTOUT PAS...
ABONNE-TOI !
QUIZ DU JOUR !
LE JAPON EN UN CLIC

Vous avez besoin d’aide et d’infos ?
Nous sommes justement là pour ça !
Consultez tous nos articles pratiques ou contactez-nous directement si vous n’avez pas encore trouvé ce qu’il vous faut.

ARTICLES

SERVICES

CONTACT

POUR VOTRE CULTURE

les archives du Japon

JAPON

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX !
RECEVEZ TOUTES LES NEWS DU JAPON !
GARDONS LA LIGNE !

Des questions ?
Fugujapon vous répond !

FUGUJAPON

〒162-0824
東京都新宿区揚場町2−20
嶋田ビル3F

Copyright © Fugujapon. All Rights Reserved.
Site internet francophone au Japon: France l Belgique l Suisse l Canada l Afrique